Que boire autour de l’entrainement ?

Pour faciliter ce mode d’hydratation il est très commode de se servir d’une gourde dorsale, qui permet de boire par petites gorgées tout en laissant les mains libres.

Il faut boire une boisson additionnée d’énergie glucidique

En effet, l’eau pure est moins bien assimilée qu’une eau additionnée de produits énergétiques pour prendre de la masse. Par le biais de la pression osmotique, l’eau d’une boisson enrichie passera mieux la barrière intestinale.

La température des boissons et la qualité en sucre des produits utilisés entrent aussi en ligne de compte comme dans cet article.

La température des boissons

La boisson sera consommée à température ambiante, le plus souvent pour des raisons pratiques.

Toutefois il faut savoir qu’une eau chaude est insipide et trop froide indigeste, la température idéale étant 12 à15 degrés, difficilement réalisable.

Pour d’autres infos : consultez les conseils diététiques du coureur

Publicités
Cet article a été publié dans courseà pied. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s